Vue sur l'église et l'océan de La Rochelle

Cela fait 3 ans que le marché de l’immobilier est reparti en Charente-Maritime. En 2017, le volume des ventes a augmenté de 20 à 30%. Une forte hausse des prix est également constatée. Cependant, ces derniers fluctuent considérablement entre différents territoires.

À la Rochelle, les programmes neufs font augmenter les prix

Le prix des appartements anciens à la Rochelle connaît une augmentation de +3,3%. Celui des maisons anciennes a augmenté de +4,9%. Toutefois, la tendance à quasiment doublé avec l’immobilier neuf. En effet, le prix d’un programme neuf s’envole jusqu’à +8.6%.

Cette augmentation impressionnante marque le retour des acheteurs et investisseurs immobiliers. Le volume des ventes a progressé de 20 à 30% selon les secteurs. Trois arguments peuvent expliquer cet engouement :

  • La loi Pinel
  • Des taux d’intérêt toujours en dessous de 2%
  • Un excellent rendement immobilier

En revanche, cette embellie ne concerne pas les terrains à bâtir. Dans le département, leur valeur a baissé de 5,7%.

Sur les îles, les maisons anciennes ont la côte

Les iles de Ré et d’Oléron gagnent encore en prestige. Elles connaissent une hausse de leur prix de 8,2% et 7,9% sur leurs maisons anciennes. Les étrangers et parisiens se ruent vers Ré, tandis qu’une clientèle plus locale et régionale se tourne vers Oléron.

À l’inverse, à Royan, les prix sont encore plus bas qu’il y a 5 ans. Dans sa région, ce sont les plus de 50 ans qui portent le marché. La vente des maisons est en hausse en totalisant +6.8% de transactions. Néanmoins, les prix varient fortement en fonction des communes.

Selon la chambre des notaires de la Charente-Maritime, les prix immobiliers de la Charente-Maritime ont progressé de +4,3% pour les appartements anciens et de +3,4% pour les maisons anciennes. Ces pourcentages sont supérieurs à la moyenne nationale, qui prend respectivement +1,7% et +1.9% d’augmentation.



admin

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article